Sidney Bechet joue Noël

Sidney Bechet joue Noël

L’enregistrement de négro-spirituals par Sidney Bechet avait déjà été projeté depuis plusieurs années. Mais, chaque fois, un événement imprévu, généralement une tournée à l’étranger, en avait empêché la réalisation. Il a fallu une longue maladie que Sidney contracta durant l’été pour qu’on parvienne cet hiver – très précisément le 10 Décembre – à réunir dans un studio parisien Sidney Bechet, Jean-Claude Pelletier, Claude Gousset, Alix Bret et Kansas Fields,

Le principe était simple, Bechet devait jouer quelques classiques du répertoire de Noël, accompagné par un orgue et des rythmes. Sidney avait suggéré qu’on fit appel à un trombone, en l’occurrence Claude Gousset, l’orgue devant être tenu par Jean-Claude Pelletier. Après une répétition, qui avait pour but de permettre à Sidney de se remettre « dans le bain », de choisir les thèmes qu’on allait utiliser ainsi que la façon dont ils seraient interprétés, l’enregistrement eut lieu deux jours plus tard, le Vendredi 12 décembre 1958.

Il apparut immédiatement, ainsi que vous vous en rendrez compte cous-même, que Sidney n’avait rien perdu de sa force expressive ni de son lyrisme, bien au contraire, et la séance fut menée tambour battant pour donner quatre morceaux : « SILENT NIGHT », « BLUES DU PAPA NOËL », « SPIRIT HOLIDAY » et « WHITE CHRISTMAS » qui sont certainement appelés à s’inscrire parmi les « classiques » de Noël.

Texte extrait de la pochette du disque « Sidney Bechet joue Noël » (1959)