« Sidney Bechet en Suisse », le coffret

« Sidney Bechet en Suisse », le coffret

On avait oublié les bandes fabuleuses enregistrées en Suisse dans les années cinquante par le saxophoniste créole de la Nouvelle-Orléans, Sidney Bechet.

Des trésors inédits miroitent au fond de l’océan des étagères.Voici surgir 4 CDs splendides! L’Académie du Jazz ne s’est pas trompée, qui a décerné dans son palmarès 2014 le Prix du Meilleur Inédit à Sidney Bechet In Switzerland/En Suisse (Coffret United Music Foundation). Quelques mois plus tôt, l’UNESCO honorait déjà le coffret. Dans les années cinquante, le public suisse réservait un accueil ardent aux artistes afro-américains. Les acclamations dans les salles gigantesques comme les auditoriums de Lausanne, Genève ou Zürich, d’ordinaire réservés à la musique classique, transcendaient les musiciens de jazz. Le plus souvent, la radio retransmettait. La qualité est exceptionnelle d’une plage à l’autre.

L’intégrale restaure comme jamais le vibrato inouï et le sens de la syncope du soprano de Bechet. S’ajoute aux concerts des témoignages précieux. Commentaires, déclarations des présentateurs et des musiciens, interviews enrichissent le travail éditorial. Lequel rappelle la série américaine Mosaïc. En mieux. En effet, le coffret de luxe format 33 Tours vinyle intègre un ouvrage bilingue de 200 pages. Les yeux s’écarquillent devant le résultat de la recherche documentaire et iconographique sans précédent, assemblé par les biographes Fabrice Zammarchi et Roland Hippenmeyer. Bechet, installé en France, entretenait une relation exclusive avec la Suisse. Le virtuose américain revenait souvent, accompagné par «André Reweliotty du Vieux Colombier,» selon le titre de noblesse qu’accordent sur une affiche ses vis-à-vis helvètes au clarinettiste Français! Les pièces retrouvées (250 photos, 140 fac-similés) sont cotées, comme un travail amoureux de fan.

DE BECHET PÈRE À BECHET FILS

Pour le premier titre d’une fondation suisse à l’Académie du Jazz, le président tirait de la manche une surprise. François Lacharme invitait à monter sur scène Daniel Bechet, le fils du grand soliste. Daniel a appris la batterie des mains de Kenny Clarke et d’Art Taylor. Il a joué avec Ben Webster, Johnny Griffin, Dexter Gordon. Le quintet de Daniel réhabilite depuis vingt ans la musique de son père. Il tourne avec le saxophoniste Olivier Franc. Quand ce dernier (sur le saxophone de Sidney), entama I’ll Be Proud of You, un inédit retrouvé dans les archives, sur une bande, un frisson a traversé les rangées. Franc attisait sans conteste la flamme, période française, de l’auteur des Oignons. Deuxième inédit ( Sweet Louisiana). Solo suave. Réaction identique : larmes aux yeux, chair de poule, émotion partagée. Quel bonheur! On trouve les inédits (aussi un déchirant Passport to Paradise) dans un CD bourré de feeling édité par Frémeaux et Associés, dont le manager Patrick Frémeaux est également primé à la cérémonie pour l’ensemble de ses reéditions jazz.

Daniel Bechet à l’Académie du Jazz : Jean-Louis Lemarchand

Daniel Bechet à l’Académie du Jazz : Jean-Louis Lemarchand

Daniel me racontait ceci dans les couloirs. Quand son père est mort, à 62 ans, lui-même en avait cinq. Cependant, les innombrables documents sur le Créole ont érigé dans la mémoire du fils un château de souvenirs que peu d’enfants possèdent sur cet âge de la vie. Daniel lui a écrit un hommage truffé d’anecdotes touchantes : Sidney Bechet, mon père (Editions du Rocher, 2009). Le Daniel Sidney Bechet Jazz Group rejouera le 24 octobre 2015, pile soixante années après, le concert légendaire de 1955, dont le disque de Bechet père dépassa le million d’exemplaires! Celui-ci s’intitule : le Soir où l’on cassa l’Olympia. Le public du concert gratuit arracha les fauteuils. Dans le livret de la compilation chez Frémeaux (The Quintessence), l’écrivain Alain Gerber fignole une métaphore qui colle heureusement au personnage et à l’événement. Sidney Bechet? «Un pyromane inspiré». Voilà le SAMU, les pompiers, la police, et les services de sécurité de l’Olympia prévenus.

Auteur : Bruno Pfeiffer

Source : http://jazz.blogs.liberation.fr/2015/02/22/un-bechet-par-omission-plein-de-grace/

Pour commander le Coffret

Sidney Bechet in Switzerland

Coffret 4 CD audio + Livre d’art de 216 pages, format 30 x 30 cm Edition numérotée de 1 à 2000

  • 4 CD d’enregistrements rares ou inédits sauvegardés et restaurés à partir des meilleures sources disponibles. Mastering haute définition.
  • Livre bilingue français/anglais de 216 pages au format livre d’art 30 x 30 cm. – Env. 250 photos et 140 documents rares ou inédits
  • Récit de Fabrice Zammarchi avec la collaboration de Roland Hippenmeyer, biographes de l’artiste – Interviews inédites des témoins des venues de Sidney Bechet en Suisse – Préfaces de Daniel Bechet, son fils, Bob Wilber, son élève, et Claude Wolff, son manager

Contactez-nous via le formulaire de contact

Prix du coffret numéroté : 250 euros