Sidney Bechet, Concert à l’exposition universelle de Bruxelles

Sidney Bechet, Concert à l’exposition universelle de Bruxelles

Dans le cadre des grandes manifestations artistiques organisées par les Etats-Unis dans leur pavillon de l’Exposition Universelle de Bruxelles les organisateurs du festival de Newport présentèrent du 29 juillet au 3 août une série de concerts de Jazz destinés à illustrer le plus représentatif de sa musique.

Entre autres vedettes, SIDNEY BECHET y avait été invité à représenter la musique de la NOUVELLES ORLÉANS et, à en juger par les commentaires de la presse américaine, c’est à lui que revient, en fin de compte, le plus gros des applaudissements.

Ainsi qu’en témoigne cet enregistrement, l’ensemble formé pour la circonstance se montra d’une rare homogénéité aux côtés de SIDNEY BECHET et le tonus de cette musique ne faiblit à aucun instant.

Ce disque est d’autant plus précieux, qu’il est le dernier enregistrement public que laisse SIDNEY BECHET. En effet, quelques semaines plus tard, avant de se rendre aux Etats-Unis pour une tournée de concerts, Sidney devait interrompre sa carrière, frappé du mal qui devait l’emporter.

La présence de Bechet dans ce concert, galvanise les musiciens qui jouent avec une fougue extraordinaire, magistralement emmenés par le vétéran de la Louisiane. Par le souffle incomparable et la beauté de ses improvisations Sidney nous montre que, dans sa soixantième année, il était resté le grand jazzman vivant de la Nouvelle-Orléans et nous fait regretter plus encore la perte irréparable de celui qui restera l’un des plus grands musiciens de Jazz.

Texte issu de la pochette du disque « Concert à l’exposition universelle de Bruxelles » (1958).